Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Microsoft apporte des améliorations à Visual Studio Online
Son outil qui propose un accès à des environnements de développement dans le cloud

Le , par Stéphane le calme

61PARTAGES

3  0 
Durant l'édition 2019 de la conférence Ignite dont le coup d'envoi a été donné le 4 novembre dernier, Microsoft a lancé la préversion publique de Visual Studio Online. Visual Studio Online fournit des environnements de développement gérés et à la demande pouvant être utilisés pour des projets à long terme, pour prototyper rapidement une nouvelle fonctionnalité ou pour des tâches à court terme telles que la révision des Pull Request. Vous pouvez travailler avec des environnements de n'importe où en utilisant soit le code Visual Studio, l'IDE de Visual Studio (en préversion privée), soit l'éditeur inclus dans le navigateur.

De plus, Visual Studio Online présente de nombreux avantages de DevOps, tels que la répétabilité et la fiabilité, généralement réservées aux charges de travail de production, dans les environnements de développement. Toutefois, Visual Studio Online est également une solution personnalisable permettant aux développeurs d’exploiter les outils, les processus et les configurations qu’ils apprécient et sur lesquels ils se fient.

Vous pouvez créer un environnement Visual Studio Online à partir de votre outil de développement ou du portail Web. Le service configurera automatiquement tout ce dont vous avez besoin : code source, runtime, compilateur, débogueur, éditeur, configurations de fichiers de points personnels, extensions d'éditeur appropriées, etc. Comme les environnements peuvent être créés rapidement et sont jetables, les nouveaux membres de l’équipe peuvent s’intégrer rapidement et les membres existants peuvent expérimenter une nouvelle pile, un nouveau langage ou une nouvelle base de code sans affecter la configuration locale. Enfin, vous pouvez spécifier les extensions à installer ou configurer un environnement de projet avec un fichier Docker.


« Donc, avec Visual Studio Online, vous pouvez réellement configurer la boîte à outils de développement une seule fois et/ou vous pouvez simplement aller jusqu'à un référentiel et nous pouvons en déduire… l'environnement de développement nécessaire pour pouvoir coder avec ce référentiel », a déclaré Amanda Silver, l'une des responsables de la division développeur de Microsoft. « Cela réduit à quelques minutes seulement un temps de configuration qui aurait pris auparavant des heures, voire des jours, car vous pouvez également l'amortir chez d'autres développeurs ».

Les environnements de Visual Studio Online sont hébergés par Azure. Ils s’adaptent pour que vous puissiez en créer autant que votre abonnement le permet et vous en débarrasser à la fin. Pour des projets plus exigeants, vous pouvez utiliser un environnement premium pour obtenir tout le processeur et la RAM nécessaires. Vous payez pour ce que vous utilisez à la seconde près, et les environnements sont également suspendus automatiquement pour éliminer les coûts de ruissellement accidentel. En déplaçant votre charge de travail de développement vers le cloud, vous pouvez utiliser la puissance de calcul restante sur votre ordinateur personnel pour tout ce dont vous avez besoin. En outre, vous pouvez vous inscrire et connecter vos propres environnements autohébergés pour utiliser Visual Studio Online gratuitement.

Visual Studio Online prend en charge Visual Studio, Visual Studio Code et l'éditeur basé sur Visual Studio Code intégré au navigateur. La prise en charge de Visual Studio est en préversion privée. Microsoft introduit également la possibilité de créer des environnements Visual Studio Online basés sur Windows. L'extension Visual Studio Online fonctionne avec Visual Studio Code, ce qui permet à l'outil d'accéder gratuitement aux environnements cloud. L'éditeur basé sur un navigateur, optimisé par Visual Studio Code sous le capot, vous offre la puissance de calcul d'Azure lorsque vous codez dans un onglet de navigateur.

Microsoft a apporté des améliorations à Visual Studio Online

Depuis la sortie de la préversion publique, l'équipe de Visual Studio Online a travaillé sur de nouvelles fonctionnalités allant de la configuration améliorée de l'environnement avec une prise en charge personnalisée de Dockerfile en passant par l'activation des modifications des paramètres des environnements.

Faites passer la personnalisation de l'environnement au niveau supérieur

Les environnements sont aussi uniques que les projets qu'ils contiennent et plusieurs développeurs ont fait remarquer à l'éditeur que les options de personnalisation qui étaient proposées n'étaient pas suffisantes. Pour donner aux développeurs un meilleur contrôle sur la configuration de leur environnement et améliorer la répétabilité, l'équipe a activé support pour la prise en charge des images Docker et des fichiers Docker et fourni plus d'informations sur la création de l'environnement avec un nouvel écran de progression. De plus, vous pouvez également spécifier un Pull Request GitHub ou une URL de branche, ce qui vous permet d'accéder directement à un Pull Request ou à une branche particulière après la création de l'environnement.


Création d'un environnement utilisant un Dockerfile avec de nouveaux indicateurs de progression.

Prise en charge de plus de projets prêts à l'emploi

Dans la version initiale, l'équipe a fait de son mieux pour fournir une configuration d'environnement par défaut qui répondait à certains des scénarios de développement les plus populaires, au cas où votre référentiel n'aurait pas une configuration spécifiée. Sur la base des retours des développeurs, elle a étendu la configuration d'environnement par défaut pour inclure PowerShell, Azure CLI, le débogage natif pour Go et C++, les SDK .NET Core mis à jour et la prise en charge améliorée de Python.

Activer le mode turbo

Une chose que l'équipe a envisagée est de savoir comment elle pourrait fournir la puissance dont vous avez besoin au moment précis où vous en avez besoin. Avec cette version, elle a activé la possibilité de modifier les paramètres de votre environnement après la création. Commencez avec une instance standard pour éditer du code et lorsque vous êtes prêt à construire ou à exécuter, passez votre environnement à une instance premium pour plus de puissance (c'est comme passer en mode turbo)! Lorsque vous avez terminé vos opérations intensives, revenez à la norme pour minimiser vos coûts. Vous pouvez également modifier votre politique de suspension pour vous donner un contrôle plus flexible sur la durée de vie de votre environnement.


Modifiez facilement les paramètres de votre environnement à partir du portail…


… Ou à partir de la palette de commandes Visual Studio Code.

Activez les dernières fonctionnalités de Visual Studio Code dans le navigateur

Pour ceux d'entre vous qui aiment profiter des dernières fonctionnalités, l'équipe a activé Visual Studio Code Insiders dans le navigateur afin que vous puissiez essayer les dernières fonctionnalités que Visual Studio Code a à offrir, que ce soit sur votre machine locale ou sur le cloud.


Activez Insiders via le volet Paramètres.

Tarification

Avec Visual Studio Online, vous pouvez créer des environnements de développement hébergés dans le cloud et complètement managés, ou enregistrer vos propres environnements de développement autohébergés (physiques ou virtuels) auprès du service.

Pour les environnements hébergés dans le cloud, chaque instance d'environnement est facturée en fonction du nombre d'« unités d'environnement » consommées (calculées en fonction de la taille de l'instance d'environnement), de la durée totale d'activité de l'environnement (c'est-à-dire la durée de connexion d'un utilisateur via l'éditeur basé sur un navigateur, ou un client tel que Visual Studio Code), et de la durée de vie totale de l'environnement (unités de base).

Le prix d'une unité d'environnement s'élève à 0,00395 € par unité. Les détails relatifs aux taux de consommation d'unités d'environnement sont présentés dans le tableau ci-dessous :


Les frais relatifs à chaque instance d'environnement peuvent être calculés comme suit :

(Heures d'activité x Unités d'environnement actif) + (Heures totales x Unités d'environnement de base) x 0,00395 € par unité = coût pour cette instance

Exemples de tarification pour des scénarios courants sur un mois de 730 heures :



Pour l'exemple de développement à temps plein ci-dessus :

(100 heures d'activité x 125 unités d'environnement actif standard) + (730 heures totales x 2 unités d'environnement de base) = 13960 unités x 0,00395 € par unité = 55,10 €.

Source : Microsoft

Et vous ?

Que pensez-vous de Visual Studio Online ?
Quelles sont les améliorations qui sont susceptibles de vous intéresser le plus ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !