Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Visual Studio 2019 v16.6 Preview 3 est disponible et apporte de nombreuses améliorations au niveau du contrôle de version
Mais également au sein des outils pour le développement mobile

Le , par Stéphane le calme

154PARTAGES

3  0 
Contrôle de version

Le premier élément de la nouvelle liste de fonctionnalités est l'expansion continue des fonctionnalités de Git dans Visual Studio 2019. Pour accéder à ces mises à jour supplémentaires, vous pouvez basculer la fonctionnalité de prévisualisation vers New Git User Experience dans le menu Outils> Options. Contrairement à l'expérience précédente, lorsque vous clonez un référentiel avec une solution, Visual Studio 2019 charge automatiquement la solution une fois le clone terminé. Par conséquent, cela vous fait gagner un temps précieux.

Microsoft a également mis à jour l'interface utilisateur pour le commiting et le stashing (la commande git stach permet de « mettre de côté » des modifications. Cette fonctionnalité est très pratique, notamment lorsque le développeur a besoin de changer de branche rapidement. Git stash va récupérer les modifications en cours et les enregistrer dans un conteneur qu'on appellera un stash) avec une expérience de modification améliorée pour les commits. De plus, l’éditeur a ajouté la fonctionnalité remote branch management, demandée par les développeurs, dans la liste déroulante des branches. En outre, vous pouvez désormais créer un nouveau commit de branche dans l'historique de votre référentiel.

Enfin, Microsoft a ajouté plusieurs nouvelles commandes dans le menu Git de niveau supérieur pour un accès facile au clavier. Ceux-ci incluent le référentiel Clone, afficher l'historique des branches, ouvrir le référentiel dans l'explorateur de fichiers ou l'invite de commande, gérer les remotes et les paramètres du référentiel global Git.

Terminal Visual Studio

Dans le terminal, Microsoft a ajouté la possibilité de changer la police et la taille de la police via la boîte de dialogue Polices et couleurs.


Outils pour développeurs mobiles

Du côté du mobile, XAML Hot Reload est désormais encore plus rapide et maintient plus d'états sur votre page lorsque vous effectuez une modification. Votre modification XAML n'effectue plus l'actualisation de la page entière grâce au paramètre de rechargement des modifications uniquement dans Outils> Options> Xamarin> Rechargement à chaud. Dans cette version, cette nouvelle méthode de rechargement peut être activée ou désactivée à tout moment. Si vous avez choisi de l'activer, vous obtiendrez également le nouvel arbre visuel en direct pendant le débogage. Par conséquent, cela vous permet de voir quels sont les contrôles sur la page de votre application en cours d'exécution !

De plus, les développeurs de Xamarin.Android remarqueront que leurs modifications d'interface utilisateur deviennent plus faciles avec les nouvelles mises à jour pour rendre les modifications d'application d'Android plus rapides.

Microsoft Fakes pour .NET Core et les projets de type SDK

Microsoft Fakes prend désormais en charge .NET Core ! Vous pouvez activer cette fonctionnalité dans Outils> Options> Fonctionnalités en préversion. Il se peut que vous souhaitiez migrer vos applications et vos suites de tests vers .NET Core, et maintenant une grande partie de ce travail est possible.

Microsoft Fakes est un framework de simulation qui permet d'isoler le code que vous voulez tester en « simulant » certaines parties de votre code avec des stubs ou des shims. Ce sont donc de petits morceaux de code qui sont sous le contrôle de vos tests. Cette simulation vous permet de mieux vous orienter dans vos tests. En effet, en isolant votre code pour les tests, vous savez que si le test échoue, la cause est là et pas ailleurs. Les stubs et les shims vous permettent également de tester votre code même si d'autres parties de votre application ne fonctionnent pas encore.

Fakes se décline en deux saveurs :
  • Un stub remplace une classe par un petit substitut qui implémente la même interface. Pour utiliser des stubs, vous devez concevoir votre application de sorte que chaque composant ne dépend que des interfaces et non des autres composants. (Par « composant », Microsoft entend une classe ou un groupe de classes qui sont conçues et mises à jour ensemble et généralement contenues dans un package)
  • Un shim modifie le code compilé de votre application au moment de l'exécution afin qu'au lieu de faire un appel de méthode spécifié, il exécute le code shim fourni par votre test. Les shims peuvent être utilisés pour remplacer les appels aux assemblys que vous ne pouvez pas modifier, tels que les assemblys .NET.



Comment faire le choix entre stub et shim

En règle générale, vous considéreriez un projet Visual Studio comme un composant, car vous développez et mettez à jour ces classes en même temps. Vous envisagez d'utiliser des stubs et des shims pour les appels que le projet effectue vers d'autres projets de votre solution ou vers d'autres assemblys auxquels le projet fait référence.

En règle générale, utilisez des stubs pour les appels au sein de votre solution Visual Studio et des shims pour les appels vers d'autres assemblys référencés. En effet, dans votre propre solution, il est recommandé de découpler les composants en définissant les interfaces de la manière requise par le stubbing. Mais les assemblys externes tels que System.dll ne sont généralement pas fournis avec des définitions d'interface distinctes, vous devez donc utiliser des shims à la place.

D'autres considérations sont :
  • La performance : les shims s'exécutent plus lentement, car ils réécrivent votre code au moment de l'exécution. Les stubs n'ont pas cette surcharge de performances et sont aussi rapides que les méthodes virtuelles.
  • Les méthodes statiques, les types scellés : vous pouvez uniquement utiliser des stubs pour implémenter des interfaces. Par conséquent, les types de stub ne peuvent pas être utilisés pour les méthodes statiques, les méthodes non virtuelles, les méthodes virtuelles scellées, les méthodes dans les types scellés, etc.
  • Les types internes : les stubs et les shims peuvent être utilisés avec des types internes rendus accessibles à l'aide de l'attribut d'assembly InternalsVisibleToAttribute.
  • Les méthodes privées : les shims peuvent remplacer les appels aux méthodes privées si tous les types de la signature de méthode sont visibles. Les shims ne peuvent remplacer que les méthodes visibles.
  • Les interfaces et méthodes abstraites : les stubs fournissent des implémentations d'interfaces et de méthodes abstraites qui peuvent être utilisées dans les tests. Les shims ne peuvent pas instrumenter les interfaces et les méthodes abstraites, car ils n'ont pas de corps de méthode.

« En général, nous vous recommandons d'utiliser des types stub pour isoler des dépendances au sein de votre base de code. Vous pouvez le faire en cachant les composants derrière les interfaces. Les types shims peuvent être utilisés pour isoler des composants tiers qui ne fournissent pas d'API testable ».

Télécharger Visual Studio 2019 v16.6 Preview 3

Source : Microsoft

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Kikuts
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 21/05/2020 à 12:22
A tout ceux qui font du Xamarin Forms, ne faites pas l'upgrade ou passer sur la preview : il n'est plus possible de compiler en mode release iOS.......
1  0